Biographie

Née en 1986 à Barcelone, Aina Alegre est chorégraphe, danseuse et comédienne. Après une formation multidisciplinaire mêlant la danse, le théâtre et le chant à Barcelone, elle intègre en 2007 le CNDC d’Angers, sous la direction d’Emmanuelle Huynh.

Aina s’intéresse au corps comme sujet et comme matière, elle pense la création chorégraphique comme un terrain pour réinventer le corps, pour le "fictionnaliser". Elle s’intéresse à des cultures et des pratiques corporelles très différentes, entendues comme autant de constructions, de représentations sociales, historiques et anthropologiques, ce, afin de les questionner et de les traduire en une expérience physique, leur donner une perspective chorégraphique. Elle articule ainsi des objets chorégraphiques construits à partir de différents médias : des pièces pour le plateau, des performances, des vidéos.

En 2009, Aina Alegre co-signe le duo SPEED et en 2011 elle crée la performance LA MAJA DESNUDA DICE, cette proposition aboutit à la création de la pièce NO SE TRATA DE UN DESNUDO MITOLOGICO (solo) en 2012. En 2015 elle crée la pièce DÉLICES (duo) et en 2017, LE JOUR DE LA BÊTE (pièce pour cinq danseurs). En février 2018, Aina est invitée à créer dans le cadre de MicroDanse, au Théâtre 140 à Bruxelles, une forme créée pour l’occasion 20 MINUTES AVEC CLAUDE CAHUN (solo). En juin 2019, Aina créera LA NUIT, NOS AUTRES, pièces pour trois danseurs coproduite par les douze Centres de Développement Chorégraphiques Nationaux. LA NUIT, NOS AUTRES, LE JOUR DE LA BÊTE, DÉLICES et NO SE TRATA DE UN DESNUDO MITOLOGICO ont bénéficié de l’aide au projet de la DRAC Île-de-France.

En collaboration avec le réalisateur Hadrien Touret, elle transpose certaines performances en "essais cinématographiques" comme le film 12 45 84 (2010), TRIPARIA (2011) et DÉLICES (2014). Tous deux souhaitent prolonger leur travail commun et initier une recherche autour des projets chorégraphiques conçus en lien avec la technologie de la Réalité Virtuelle (VR).

Parallèlement, depuis 2010, elle collabore en tant qu’interprète, avec d’autres chorégraphes et metteurs en scène : Vincent Thomasset, Guillaume Vincent, Herman Diephuis, Alban Richard, Lorenzo de Angelis, Betty Tchomanga, Fabrice Lambert, Enora Rivière, David Wampach, Vincent Macaigne, entre autres.

Depuis 2018, Aina Alegre pense ses projets entre l’Île-de-France, région d’encrage de STUDIO FICTIF, et la Catalogne, où elle a grandit et où Gaston Core, directeur de Sala Hiroshima à Barcelone, lui a proposé d’être artiste associée pendant trois ans. STUDIO FICTIF reçoit l’aide à la structuration de la DRAC Île-de-France pour les années 2019 et 2020.

Dates surlignées : activités ouvertes au public

Archives

mai 2020

  • 11
    "b.c, janvier 1545, fontainebleau." de Christian Rizzo
  • 18 au 20
    Publications M2 — Master exerce
  • 27 au 29
    "une maison" de Christian Rizzo

    Dansens Hus - Nasjonal scene for dans, Oslo (Norvège)

    En savoir plus

juin 2020

  • 9 au 11
    Publications M1 — Master exerce

    Présentation publique des travaux des étudiants en 1re année
    ICI—CCN → 19h [entrée libre]

    En savoir plus

  • 15
    "100% polyester, objet dansant n° (à définir)" de Christian Rizzo

    CND, Pantin
    — dans le cadre de Camping 2020

    En savoir plus

  • 20
    "100% polyester, objet dansant n° (à définir)" de Christian Rizzo

    CND, Pantin
    — dans le cadre de Camping 2020

    En savoir plus

juillet 2020

  • 2
    "d'après une histoire vraie" de Christian Rizzo

    Corum, Montpellier
    — dans le cadre du Festival Montpellier Danse 2020

    En savoir plus