Biographie

Le cinéma de Philippe Grandrieux est une expérience sensible du monde qui nous met en relation avec les forces les plus archaïques et tisse indissociablement, l’image et le corps. Faire du cinéma c’est un acte érotique, une affaire de corps, traversés par le désir et des intensités de présence. C’est du flux, du rythme. C’est un corps qui ouvre au souvenir et à la mémoire. 

Le travail de Philippe Grandrieux s’étend sur une pratique plurielle du cinéma alliant expérimentation et recherche. Son exigence artistique le mène à pousser chacun de ses domaines à leurs limites et se montre constamment inventive et radicale. 

En 2012, il entreprend la trilogie UNREST dont l’objet est l’inquiétude. Chaque mouvement, White Epilepsy, Meurtrière, Unrest, est constitué d’une performance, d’un film et d’une installation. Le cadre de ces trois films est vertical. Il rappelle cette ouverture pratiquée dans les murailles des constructions défensives que l’on appelle précisément « meurtrière » et qui permettait de voir sans être exposé à la menace. 

 Il a réalisé quatre fictions de long métrage : Sombre (1998), La Vie nouvelle (2002), Un lac (2008), Malgré la nuit (2015). 


Plus d'infos : http://www.grandrieux.com | www.epilepticfilmbookmusic.com

Dates surlignées : activités ouvertes au public

juin 2018

  • 6
    "d'après une histoire vraie" de Christian Rizzo
  • 12
    Par/ICI: — Nadia Lauro et Zeena Parkins
  • 13 au 14
    Publications master exerce