Dates surlignées : activités ouvertes au public

avril 2017

  • 27 au 30
    Workshop — Body Weather avec Christine Quoiraud

    Théâtre la Vignette → 10h à 16h [danseurs professionnels et amateurs]

    En savoir plus

mai 2017

  • 2 au 5
    Pratique du matin/exerce avec Brigitte Chataignier

    ICI—CCN → 10h à 12h [danseurs professionnels]

    En savoir plus

  • 4 au 5
    "ad noctum" de Christian Rizzo

    Pôle Sud – Théâtre Hautepierre, Strasbourg

    En savoir plus

  • 9 mai au 31 juillet
    "TTT : tourcoing-taipei-tokyo (fom 1)" de Christian Rizzo et Iuan-Hau Chiang

    Shangai Minsheng Art Museum (Chine)
    — dans le cadre de l'exposition Listening to transparency (commissariat : Grame, Centre national de création musicale)

    En savoir plus

  • 11
    Le club de danse : I-Fang Lin

    ICI—CCN → 19h à 21h [tous publics]

  • 13
    Transmission de répertoire à partir de "ad noctum" de Christian Rizzo

    Nocturnes transpositions — Conservatoire de Montpellier / Julie Guibert et Christian Rizzo 
    Opéra Comédie → 15h et 19h [entrée libre]

    En savoir plus

  • 16
    Sujets — Soirée avec exerce : Caty Olive

    ICI—CCN → 18h à 21h [entrée libre]

  • 18
    "d'après une histoire vraie" de Christian Rizzo

    Théâtre Le Manège, Mons (Belgique)
    — dans le cadre de "Tout Mons danse"

    En savoir plus

  • 19
    "sakınan göze çop batar" de Christian Rizzo

    Théâtre Municipal de Bastia

    En savoir plus

  • 22 au 25
    Publications

    Présentation publique des travaux des étudiants de 2nde année du master exerce
    ICI—CCN → 19h [entrée libre]

    En savoir plus

  • 22
    "sakınan göze çop batar" de Christian Rizzo

    Espace Diamant, Ajaccio

    En savoir plus

juin 2017

  • 13
    Publications

    Présentation publique des travaux des étudiants en 1ère année du master exerce.
    ICI—CCN → 19h [entrée libre]

    En savoir plus

  • 13
    "d'après une histoire vraie" de Christian Rizzo

    Israel Festival, Jérusalem (Israël)

    En savoir plus

Présentation

Promotion M2 © Marc Coudrais
Promotion M2 © Marc Coudrais

Le master exerce études chorégraphiques « recherche et représentation » est réalisé en partenariat avec l’Université Paul-Valéry de Montpellier. Unique en France, cette formation supérieure dans le champ des études chorégraphiques croise recherches pratiques et théoriques du geste représenté. Le master exerce est aujourd’hui un vivier qui assure l’avenir du renouvellement des formes et des écritures.

Le master exerce fait sa révolution !

2016/2017 voit la mise en place d’une refonte importante du master voulu par Christian Rizzo à son arrivée à la direction d’ICI—CCN, et soutenue par nos partenaires, le Ministère de la Culture et de la Communication et l’Université Paul-Valéry de Montpellier.

En effet, dès octobre, deux groupes d’étudiants artistes-chercheurs, l’un en première année, l’autre en seconde année, seront au travail au sein du Centre chorégraphique. Cinq ans après la mise en place du master, l’entrée annuelle d’étudiants en un nombre plus restreint, vise à renforcer la recherche personnelle, à amplifier les temps de mobilité soutenant recherche et insertion professionnelle et à développer l’expérimentation pédagogique. Chaque année s’organise autour d’un programme pédagogique spécifique et de temps mutualisés entre les 1ère et 2nde années. La coexistence de deux promotions permet des collaborations démultipliées entre étudiants, qu’elles soient inscrites dans le programme ou plus spontanées, et d’expérimenter des formes de transmission et de tutorat interne.

Le master exerce est un espace de recherche et d’expérimentation lié à la création chorégraphique ouverte aux autres champs artistiques et de pensées.
Il vise à accompagner le devenir d’étudiants-artistes-chercheurs par l’exploration du chorégraphique dans l’étendue de ses modalités de conception, de fabrication, de diffusion et de partage public.
Le master exerce prend appui sur une expérience forte et longue en matière de formation chorégraphique expérimentale initiée par Mathilde Monnier en 1998. Il a pour particularité et ce, depuis ses débuts, d’être intégré à la vie du Centre chorégraphique national de Montpellier et assure ainsi aux étudiants-artistes-chercheurs une relation privilégiée à l’actualité de la création chorégraphique internationale.
"Matériaux publics" de PAKO © Marc Coudrais
"Matériaux publics" de PAKO © Marc Coudrais

Les deux années du master visent à stimuler et à accompagner un état de recherche rendant possible la formulation d’une recherche chorégraphique singulière.

Cet état de recherche est un état de disponibilité. Il est nourri par les expérimentations proposées au sein du programme pédagogique et par la mise en commun des questions et expériences du groupe exerce. Ce groupe exerce, pensé comme une ressource, est constitué des étudiants-artistes-chercheurs, de l‘équipe pédagogique, artistique et universitaire, et des intervenants artistes et chercheurs invités. Chacun y contribue et accueille les apports des autres membres privilégiant ainsi un principe de circulation et de réciprocité.

Cet état de recherche se déploie par l’expérimentation. Parce qu’il entend explorer les façons dont un artiste chorégraphique travaille et recherche de nos jours, il interroge les représentations et attentes artistiques, pédagogiques dont chacun est porteur. Il remet en jeu et élargit continuellement les outils méthodologiques propres à enrichir les recherches personnelles.

Cet état de recherche s’adresse. Pièces, performances, mémoire, écrits, conférence, transmission… sont autant de supports ou formats avec lesquels cet état de recherche s’expose au et en public. Il prédispose à penser la manière dont chaque étudiant-artiste-chercheur restitue et déploie la spécificité de sa recherche pendant deux ans.

Cet état de recherche est situé. Il se déploie en relation étroite avec le projet global de Christian Rizzo, ICI — centre chorégraphique national de Montpellier - Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et s’expérimente par porosité avec les autres champs de pensées contemporains. C’est en ce sens un état de recherche situé grâce auquel l’étudiant-artiste-chercheur s’inscrit artistiquement et sociétalement au sein du groupe exerce et au-delà.