exerce classe ouverte

Ce nouveau rendez-vous d’exerce, propose d’ouvrir certains cours du master à un plus large public afin de partager les ressources théoriques et réflexives proposées par les intervenants, qu’ils soient artistes ou chercheurs.

Artistes invités — Saison 2019/2020

de 14h à 17h
— ICI—CCN

Jeudi 10 octobre 2019 — Marie Preston
Quels liens existent entre la création collective, coopérative et les pédagogies alternatives ? Qu’implique d’œuvrer à plusieurs ? Marie Preston artiste et enseignante au département arts plastiques à Paris 8 apportera des éléments de réponses à ces questions à partir d’expériences artistiques actuelles en lien avec des archives liées aux écoles ouvertes et expérimentales (Grenoble, Villeneuve d'Ascq, Paris).


Vendredi 15 novembre 2019 — Ishmael Houston-Jones et Myrto Katsiki
Quelle est la place du langage et de l’écriture à l’intérieur même d’une démarche chorégraphique ?
Pour cette deuxième classe ouverte, Myrto Katsiki, chercheuse en danse à l’université Paris 8, associée au master exerce et Ishmael Houston-Jones chorégraphe et écrivain, apporteront des éléments sur des pratiques chorégraphiques qui font du langage un outil de création ou de retour critique sur le travail.


Lundi 9 décembre 2019 — Pauline Le Boulba et Laurent Pichaud
Avec qui discutons-nous quand nous sommes en création ? Comment rendre compte des multiples présences qui nous accompagnent dans nos recherches ? Comment accueillir les dérives, les affects et les émotions dans nos écritures scéniques et textuelles ? Des extraits de thèse, des fragments de journaux de bord, des images et des chansons seront partagés et constitueront la base d’un dialogue entre Pauline Le Boulba et Laurent Pichaud, tous deux artistes et chercheurs.


Mardi 28 janvier 2020Joanne Clavel
Ce que l'écologie fait à la danse contemporaine
Que peut la danse face aux écocides contemporains ? Immersion dans de multiples environnements, danses d’humains avec d’autres vivants, pratiques « en situation » et hors scène, réinvention de modèles de corps et de pensée du geste, inventions de pratiques sociales… si ces expériences sont plus ou moins à la marge des formes chorégraphiques dominantes, elles sont entrelacées avec d’autres pratiques sociales, esthétiques et politiques, qui font de la danse un terreau fertile pour penser les enjeux écologiques dans leur complexité. Comment articuler une démarche artistique singulière tout en participant à construire des communs ?


Lundi 9 mars 2020 — Lisa Nelson, Anne Lenglet et Pascal Queneau
Accords et désaccords : disséminer le Tuning score
Le Tuning score (partition d’accordage) a été créée dans les années 1970 par la chorégraphe nord-américaine Lisa Nelson, comme outil de composition chorégraphique instantané. Encore pratiquée à ce jour dans le milieu chorégraphique (y compris hors des États-Unis), la partition repose sur des appels pris en charge par chacun∙e des membres du groupe au travail (start, end, pause, repeat…). Elle permet d’une part une réflexion sur l’articulation entre la perception, l’imagination, l’attention humaine (Lisa Nelson parle aussi d’attentionography) et la pensée lors de la mise en mouvement des sujets. D’autre part, elle donne des outils pour penser la configuration collective d’une activité (les interactions, le rôle des décisions individuelles, etc.). Elle offre de ce fait les moyens d’une réflexivité quant à l’activité engagée – que celle-ci soit artistique ou relève d’une activité intellectuelle et sociale. Pascal Quéneau et Anne Lenglet proposent en effet d’explorer cette partition dans des cadres scientifiques : ils interviennent dans des séminaires de diverses disciplines à l’automne 2019, afin d’expérimenter, premièrement, comment le protocole d’arrêt, de reprise, de répétition modifie les dynamiques habituelles d’un processus de pensée ou de transmission ? Deuxièmement, comment cette partition conduit à repenser le cadre de production des connaissances, la situation pédagogique ou la construction collective de la pensée ?


Mardi 5 mai 2020Laurent Pichaud
Travailler chorégraphiquement dans des lieux non artistiquement aménagés a modifié considérablement mes manières d’être artiste chorégraphique :
— je ne m’échauffe plus, mais je me prépare à travailler
— ce n’est plus la disponibilité corporelle qui est le focus, mais la disponibilité perceptive à ce qui m’entoure et m'accueille
— ce n’est plus mes seules compétences techniques qui sont stimulées mais mon corps sensible dans son entièreté changeante
— je me situe dans le local singulier et non plus dans des lieux génériques
— je ne travaille plus qu'avec d’autres artistes dans un studio de danse ou un théâtre, mais je cohabite avec d’autres habitants qui en savent plus que moi sur l’espace environnant
— je suis à vue systématiquement et je deviens le médiateur de mon geste artistique
— je suis modifié plus que je ne cherche à modifier
— j’apprécie de n'être qu’un artiste qui a besoin de la société avec laquelle il interagit et dans laquelle il expérimente sa place et ses fonctions
Ce sont les nouveaux processus et les nouvelles pratiques issues de cette modification que je nous propose d’investir lors de cet atelier.

Infos pratiques

→ Public : tous publics (adultes)

→ Tarif : Entrée libre sur réservation (jauge limitée)

Informations et inscriptions : 04 67 60 06 76 / l.combettes@ici-ccn.com

Dates surlignées : activités ouvertes au public

Archives

mai 2020

  • 18 au 20
    Publications M2 — Master exerce
  • 27 au 29
    "une maison" de Christian Rizzo

    Dansens Hus - Nasjonal scene for dans, Oslo (Norvège)

    En savoir plus

juin 2020

  • 9 au 11
    Publications M1 — Master exerce

    Présentation publique des travaux des étudiants en 1re année
    ICI—CCN → 19h [entrée libre]

    En savoir plus

  • 15
    "100% polyester, objet dansant n° (à définir)" de Christian Rizzo

    CND, Pantin
    — dans le cadre de Camping 2020

    En savoir plus

  • 20
    "100% polyester, objet dansant n° (à définir)" de Christian Rizzo

    CND, Pantin
    — dans le cadre de Camping 2020

    En savoir plus

juillet 2020

  • 2
    "d'après une histoire vraie" de Christian Rizzo

    Corum, Montpellier
    — dans le cadre du Festival Montpellier Danse 2020

    En savoir plus