Alain Buffard / PI : ES

Vendredi 20 octobre 2017 à 20h — Studio Bagouet, ICI—CCN

Suivi de l'ouverture de l'exposition Alain Buffard par Marc Domage

Interprète pour Régine Chopinot et Daniel Larrieu, proche des chorégraphes américaines Yvonne Rainer et Anna Halprin, Alain Buffard aiguisera son regard en fréquentant les œuvres des plasticiens Vito Acconci, Chris Burden ou Bruce Nauman qu’il cite parmi les personnalités qui l’ont marqué aux côtés, entre autres, de Kazimir Malevitch, Oskar Schlemmer ou Le Caravage.

Créée il y a près de vingt ans, Good Boy est la pièce matrice d’Alain Buffard qui contient en elle toutes celles qui lui succèderont. Y surgissent les thèmes qui vont se démultiplier en autant de variations devenues chorégraphies indépendantes, dont l’écho se propage de l’une à l’autre.

© Marc Domage
© Marc Domage
1 / 4 — © Marc Domage
© Marc Domage
2 / 4 — © Marc Domage
© Marc Domage
3 / 4 — © Marc Domage
© Marc Domage
4 / 4 — © Marc Domage

Dossier de presse

Téléchargez le dossier de presse ICI

GOOD BOY — Spectacle d’Alain Buffard, interprété par Matthieu Doze (2017)

Créé à La Ménagerie de verre à Paris en janvier 1998 à l’occasion du Festival « Les Inaccoutumés »

« Le corps comme un réservoir de mondes, – des espaces, des modes d'existences, des flux, des mutations, des transformations.
Opposé au corps-outil du danseur, Good Boy trafique avec l'idée d'un corps-appareil, un corps instrument privilégié par lequel s'exacerbe une certaine forme de transgression ; un corps qui expose la saturation sociale et morale, un corps qui dit la vitalité et la maladie.
Nous ne savons pas de quoi le corps est capable. Alors, pourquoi pas reprendre le corps à zéro, inventer une nouvelle géographie articulaire, s'offrir une autre grammaire organique. Explorer sa surface comme un champ de segments hétérogènes et indépendants, agencer des rapports de masses, lui dessiner des prolongements, des excroissances. Déplacer ses fonctions initiales. Répéter des gestes quotidiens pour lui inventer des entraves fictives. Effacer les contours identitaires pour mieux en esquisser d'autres. Fabriquer un corps inutile, – c'est à dire lui permettre d'accéder à un statut artistique lui refusant ainsi de toute idée fonctionnelle, pour le ceindre d'un nouvel état ; embrasser une nouvelle stature ; et faire éclater l'idéal esthético-héroïque hérité de J.J. Winckelmann. »
Alain Buffard

Distribution et mentions

Conception : Alain Buffard | Assistant et interprète : Matthieu Doze | Accompagnement artistique : Fanny de Chaillé | Accompagnement technique : Christophe Poux | Régie générale : Jérémie Sananes | Musique : Andante de la sonate n°1 en si mineur de J.S. Bach, BWV 1014 par Glenn Gould et Jaime Laredo ; Good boy par Kevin Coyne ; New York, New York par Wendy Mae Chambers | Sources : Disques collection Palix | Production PI : ES : Isabelle Ellul | Communication PI : ES : Jeanne Dantin

Production : Association PI : ES Alain Buffard | Coproduction : CN D - Centre national de la danse, le Théâtre de Nîmes - scène conventionnée pour la danse contemporaine | Résidence : CN D - Centre national de la danse | Remerciements à la Ménagerie de verre et au Musée de la danse / Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne

Good Boy (2017) s’inscrit dans l’événement « Alain Buffard Spectacles, colloque, exposition» produit par le CN D
Centre national de la danse, et l’Association PI : ES Alain Buffard, avec la Fondation d’entreprise Hermès, le Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle, les Spectacles vivants - Centre Pompidou, le Théâtre de Nîmes - scène conventionnée pour la danse contemporaine, La Maison CDCN Uzès Gard Occitanie et soutenu par le Ministère de la culture et de la communication - Direction générale de la création artistique - Délégation à la danse et la Région Occitanie à l’occasion du dépôt des archives d’Alain Buffard et de sa compagnie PI : ES au CN D Centre national de la danse.

Tarifs et réservations

Tarifs : 10€ / 8€ / 5€

Réservations : billetterie@ici-ccn.com / 04 67 60 06 79

Échos à Alain Buffard à Montpellier

MUSÉE FABRE
— Jusqu’au 5 novembre 2017
[Tarifs spécifiques]
• Exposition :
« Face à Face – Francis Bacon et Bruce Nauman »

CINÉMA DIAGONAL [partenariat]
— Dimanche 3 décembre 2017 à 11h30 [Tarif unique : 4,50€]
• Projection : My lunch with Anna (documentaire réalisé en 2005 par Alain Buffard) : dialogue performé entre Alain Buffard et Anna Halprin, figure tutélaire de la modernité en danse américaine

Échos à Alain Buffard en région Occitanie

LA MAISON CDCN D'UZÈS
— Les 14 et 15 octobre 2017

• Projection : My lunch with Anna d’Alain Buffard suivi de la conférence « Être interprète pour Alain Buffard » par Olivier Normand — Samedi 14 octobre 2017 à 18h – Salon Racine [Tarif unique : 10€ / Réservations : 04 66 03 15 39]
• Workshop :
« Interpréter Alain Buffard » par Christophe Ives — Dimanche 15 octobre 2017 de 15h à 18h – Salon Racine [Tarif unique : 10€ / Réservations : 04 66 03 15 39]


THÉÂTRE DE NÎMES
— Les 17, 18 et 19 octobre 2017

• Spectacle : Good Boy d’Alain Buffard — Mardi 17 octobre à 20h – Le Périscope
• Rencontres :
« Baron Buffard, résister aux tendances de l’histoire et de la mémoire », par François Frimat et « Les Inconsolés ou la noirceur lyrique du désir », par Frédéric Pouillaude — Mercredi 18 octobre à 18h – Bar du Théâtre Bernadette Lafont [Accès libre dans la limite des places disponibles]
• Spectacle :
Mauvais genre d’Alain Buffard — Mercredi 18 octobre à 20h – Théâtre Bernadette Lafont
• Spectacle :
Les Inconsolés d’Alain Buffard — Jeudi 19 octobre à 20h – Odéon

Dates surlignées : activités ouvertes au public

Archives

septembre 2018

  • 29
    "le syndrome ian" de Christian Rizzo

    ICI—CCN Montpellier Occitanie

    En savoir plus