Workshops

Laboratoire avec Danya Hammoud

Mardi 14 novembre à Vendredi 17 novembre

. 10h-12h30, ICI—CCN 
— dans le cadre des Rencontres entre artistes 
 À destination de professionnel·le·s 
↳ Atelier soutenu par Life Long Burning financé par l’Union Européenne.
↳ Renseignements : n.berger-amari@ici-ccn.com

Dans le cadre de la Biennale des Arts de la Scène en Méditerranée, trois ateliers de pratique, dont un à ICI—CCN, seront proposés par des artistes à trois groupes où se mêleront des étudiant·es en art de Montpellier et Marseille (issus du Master exerce ICI—CCN, de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier, de l’École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier et de la FAI-AR) et des artistes des rives de la Méditerranée. 
 

— Atelier donné par Danya Hammoud 
Chorégraphe et danseuse libanaise, basée entre le Liban et la France

"La question qui ne cesse d’exister, c’est celle de la violence, ou plutôt du traitement de la violence dans l’art.
Le contexte politique et social de tout acte est le point à partir duquel je tire un fil dramaturgique dans mon travail. J’ai développé des outils qui me permettent de traiter cette question, en particulier dans les corps, le mouvement, le geste. Aujourd’hui cela commence à s’étendre vers d’autres outils et médiums ; L’image, le son, le texte. Et l’approche documentaire est devenue une de mes lignes directrices ces dernières années. Je m’intéresse de plus en plus à creuser dans ce qui est concret, et du concret voir la poésie surgir.


Nous travaillerons ensemble notre relation au présent à partir de documents qui permettent de réfléchir l’actualité mondiale. Je pense cet atelier, sous forme de laboratoire ; Où ce que je propose est ce que je me propose dans mon travail en cours."


Danya Hammoud Chorégraphe et danseuse est née en 1981 à Beyrouth, vit et travaille entre le Liban et la France. Ses pièces comprennent : le solo Mahalli (2011) ; Mes mains sont plus âgées que moi (2014), trio avec KhouloudYassine et Mounzer Baalbaki ; Quatorze tours (2015), commande du Ballet du Nord-Olivier Dubois ; Il y a longtemps que je n’ai pas été aussi calme (2016), duo avec Carme Torrent ; O.T. (2016), commande du Sophiensaele, Berlin ; To Rest on a Slope (2017), avec le musicien Sharif Sehnaoui ; Boo tlegged (2019), une collaboration avec le chorégraphe sud-africain Boyzie Cekwana ; Sérénités était son titre (2020), duo avec Yasmine Youcef. Actuellement, elle travaille à la réalisation d’une série de films documentaires, intitulée POREUX. Lauréate du prix de la Fondation Boghossian, au Liban (2016), elle crée en 2018 l’association L’Heure En Commun, basée en Occitanie.
 En parallèle à son travail de création, elle dirige des ateliers et des cours au Liban et en France. Depuis la saison 2019-2020, Danya Hammoud est (pour trois saisons consécutives) artiste associée à La Maison CDCN Uzès Gard Occitanie.

+ d'infos sur les 2 autres Workshops : ICI

+ tout le programme : ICI
 

↳ Renseignement/pré-inscription : l.combettes@ici-ccn.com

Workshop avec Kerem Gelebek autour de la démarche artistique de Christian Rizzo

Samedi 25 novembre à Dimanche 26 novembre

. 10h-16h, Studio Bagouet, ICI—CCN 

À destination de danseur·euse·s profesionnel·le·s 
↳ Tarif unique pour le week-end : 80 € 
↳ Renseignement/pré-inscription : a.neussaint@ici-ccn.com

Biographie 
Né en 1981, Kerem Gelebek suit deux années d’études à l’université des Beaux-Arts Mimar-Sinan D’Istanbul, et intègre le CNDC à Angers. Il a collaboré aux créations de Jordi Gali, Nicolas Floc’h, Vera Mantero, Sylvain Prunenec, Ko Murobushi, Emmanuelle Huynh, Mustafa Kaplan, Filiz Sizanli, Fanny de Chaillé, Philippe Ramette… En 2007, il coordonne le festival international « Dance Camera Istanbul ». En 2008, il commence sa collaboration avec Christian Rizzo sur les créations mon amour (2008), l’oubli, toucher du bois (2010), Erwatung, Pierrot Lunaire, La voix Humaine (2010 – production du théâtre du Capitole de Toulouse) et qu’il poursuit sur le bénéfice du doute (2012), sur le solo sakinan göze çöp batar (2012), d’après une histoire vraie (2013), ad noctum (2015) et sur le syndorme ian (2016).

Note d’intention 
En s’inspirant de ses collaborations avec Christian Rizzo, Kerem Gelebek vous invite à vous exercer au changement, à la transformation et à l’adaptation du corps en tant qu’interprète. Traverser des constructions complexes à partir de tâches simples, se familiariser et appréhender une certaine manière de composer le paysage et l’espace.